Végétaliser les murs, comment faire ?

Les murs sont nombreux, que ce soit les maisons, les immeubles ou encore pour des séparations de terrains. Ce sont des supports qui ont été peu exploités jusqu’à maintenant.

Depuis plusieurs années, une tendance fait son apparition : la végétalisation des façades. Ceci consiste à installer des plantes pour qu’elles s’installent le long des façades. Une solution de plus en plus utilisée notamment en ville, car elle permet de redonner de la verdure dans des lieux ou l’urbanisme a souvent pris le dessus sur la nature.

Ce succès est dû puisque les murs végétalisés offrent de nombreux avantages, comme l’absorption de particules fines (réduisant ainsi la pollution de l’air), favorise la biodiversité (souvent mise à rude épreuve dans les villes) et réduit aussi la température lors des épisodes de fortes chaleurs, de plus en plus courant dans nos régions.

Installer sa façade végétalisée

Pour s’assurer d’une belle façade végétalisée, il est important de bien préparer son projet en amont. Dans la majorité des cas, l’appel à une entreprise spécialisée reste la solution privilégiée, même si certains particuliers décident de le faire par eux-mêmes.

La végétalisation ne peut pas se faire sur toutes les façades. En effet, le mur doit offrir un environnement idéal pour le bon développement des plantes. Le mur doit être en très bon état, ne pas avoir de fissures ou encore d’infiltrations, ce qui pourrait ne pas convenir aux plantes que vous allez installer (ni à la façade, qui risquerait de se détériorer encore plus). Il est aussi important de savoir comment les plantes seront installées, directement dans le sol (et du coup vérifier la qualité de la terre) ou dans des pots. Avant toute installation, l’autorisation de ou des propriétaires (en cas de copropriété) est nécessaire.

Nous vous conseillons de le faire par écrit afin d’être couvert en cas de litige. Il est aussi recommandé de se renseigner auprès de la mairie pour connaître la législation en vigueur dans celle-ci (n’hésitez pas à consulter le plan local d’urbanisme (PLU)). La mairie peut aussi dans certains cas vous diriger vers des aides mises en place notamment par les collectivités locales.

Choix du support et des plantes

Le choix du support est crucial. Le plus souvent, ce sont des câbles inox pour plantes grimpantes qui sont directement fixés au mur. Cela évite que les plantes soient collées directement au mur. Il y a aussi la possibilité de mettre en place des grilles fines ou encore un treillage en bois.

Pour la sélection des plantes, cela dépendra là aussi de plusieurs points. L’exposition de la façade (notamment si elle est soumise à certaines conditions climatiques comme un fort ensoleillement ou au contraire un manque de soleil) est sans doute l’élément le plus important à prendre en compte.

Suivant si les plantes sont placées dans un bac sous le mur ou directement dans la terre (il faudra donc des plantes adaptées au sol (argileux, calcaire, etc.)).

Il existe plusieurs types de plantes adaptés à la végétalisation des façades. Parmi les plus connus, nous pouvons citer le jasmin ou encore le chèvrefeuille. Dans tous les cas, il est recommandé de choisir des plantes à croissance rapide afin d’obtenir rapidement un mur végétal complètement couvert.

Grâce à la végétalisation des façades, les lieux bétonnés ont désormais une possibilité de se verdir et ainsi offrir un environnement plus agréable pour la faune et la flore, mais aussi pour les personnes vivant ou y passant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *