Le choix de son anti-mousse pour toiture

Vous êtes tenu d’entretenir votre couverture régulièrement. Ceci permettra à la maison de préserver un aspect présentable et de prévenir les éventuelles infections. Mais il s’agira surtout d’éviter l’endommagement précoce de la structure. Parmi les plus grands problèmes auxquels un logement est confronté, il y a les mousses sur le toit. En plus de fragiliser cet élément, il lui fait perdre toute sa splendeur. Il faudra alors les éradiquer et éviter leur développement. Les produits pour y parvenir sont très nombreux, rendant le choix plus difficile.

Guide pour bien choisir son anti-mousse pour toiture

Le prix d’un traitement anti-mousse

Le prix de ce genre d’entretien est très variable selon son utilisation, sa qualité et la surface à nettoyer. Mais le coût moyen se trouve entre 20 et 120 euros le bidon. Tout dépend donc de sa contenance et de sa concentration. D’ailleurs, le tarif moyen au litre se situe entre 4 et 23 euros. À savoir que les solutions fongicides prêtes à l’emploi sont généralement plus chères. Alors, pour faire le bon choix, vous pouvez demander l’aide d’un spécialiste en démoussage de toiture. De par son expérience, il saura vous diriger vers les meilleurs traitements. À noter également que certaines grandes marques présentent un excellent rapport qualité-prix. Elles conditionnent de ce fait des nettoyeurs de 5 à 30 litres en fonction de vos besoins.

Les critères de choix à étudier

Le choix d’un produit anti-mousse peut-être assez difficile pour les amateurs. Et l’un des principaux paramètres à considérer est la vitesse d’action du traitement. Si certains agissent lentement, d’autres opèrent plus rapidement. Pour les toitures fragiles, il vaut mieux opter pour des solutions à action lente. Sachez aussi que certains produits sont prêts à l’emploi tandis que d’autres doivent encore être dilués. La première option est souvent plus volumineuse et donc plus onéreuse. Mais ça ne modifie en rien sa qualité. Son avantage réside dans le fait qu’elle est déjà correctement dosée. En revanche, la deuxième alternative est plus économe et permet de traiter plus de surface.

En outre, selon le matériau de votre toit, le traitement à utiliser sera différent. Celui en ardoise ne supporte pas l’eau de javel et le chlore. De même, il n’est pas souvent résistant à des hautes pressions d’eau. Il vaut mieux alors éviter ces techniques. Faites aussi attention aux murs dont les caractéristiques pourraient être altérées par les méthodes utilisées. Dans ce cas, vous devez faire appel à un professionnel. Il sera capable de choisir le produit le plus approprié et fera attention aux autres éléments de votre habitation comme les façades.

Un autre critère crucial est la dangerosité de la solution. Les anti-mousses contiennent généralement des composants chimiques dangereux pour la santé et l’environnement. Leur manipulation doit se faire avec prudence. De ce fait, l’usage d’un équipement de protection individuel devient indispensable. Le port d’un masque et de gants s’avère ainsi crucial.

Mais vous pouvez également choisir des solutions plus naturelles et biodégradables. En effet, leur utilisation demeure sans danger. Malgré tout, leur application doit respecter un certain nombre d’étapes et de précautions. Or, si vous souhaitiez avoir un résultat satisfaisant, le mieux c’est de confier la tâche à une équipe de professionnels comme cette entreprise de démoussage de toiture dans la Charente qui est une experte dans ce domaine.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.