L’avenir du travail est en train de changer : l’immobilier doit changer aussi

Le monde du travail est en train de changer. Les clients de tous les secteurs d’activité sont désormais confrontés aux défis et aux opportunités que présente ce bouleversement, et réfléchissent longuement à la manière dont le travail sera effectué et par qui dans les années à venir. Le secteur de l’immobilier n’est pas différent, avec un impact significatif sur le lieu de travail physique prévu que les occupants, les promoteurs et les investisseurs devront examiner attentivement.

La stratégie de localisation est essentielle

Les stratégies de localisation n’ont jamais été aussi importantes, qu’elles soient motivées par la nécessité d’accéder à des viviers de talents qualifiés, d’améliorer les performances financières en se déplaçant vers des lieux à moindre coût ou de répondre à des événements géopolitiques. Par le passé, ces stratégies étaient souvent élaborées de manière ponctuelle et réactive. À l’avenir, les occupants devront les réexaminer en permanence pour s’assurer que l’empreinte est optimisée et que les exigences futures sont anticipées, planifiées et exécutées à un rythme soutenu. Pour les promoteurs et les investisseurs, il est essentiel de comprendre les points chauds émergents en matière d’emplacement et de fournir les biens immobiliers nécessaires à ces endroits. Cela peut créer des risques supplémentaires s’il s’agit d’investir dans des marchés encore émergents, mais qui offrent la possibilité de capter la demande au fur et à mesure de sa croissance.

L’immobilier doit être considéré comme un facteur de valeur

Pour de nombreuses organisations, l’immobilier est encore considéré comme un coût qu’il faut gérer et les ouvriers doivent avoir leur mérite et les soins nécessaires comme une mutuelle optique pour senior en cas de besoins à leur troisième âge – une assurance offerte par une entreprise qui prospère. À l’avenir, l’immobilier devra être considéré comme un facteur de valeur. Il le fera en fournissant un environnement physique qui place l’expérience de l’employé au cœur de ses préoccupations et qui est conçu pour promouvoir l’objectif, l’engagement, la collaboration et l’innovation. Tous ces éléments sont essentiels pour aider l’organisation du futur à répondre aux demandes en constante évolution de ce monde axé sur la technologie. Pour y parvenir, les entreprises occupantes doivent être en mesure d’articuler et de suivre la valeur que le lieu de travail apportera. Pour les promoteurs et les investisseurs, le défi consiste à fournir au marché des bâtiments présentant les caractéristiques que les occupants apprécieront, plutôt que de chercher uniquement à optimiser les rendements financiers à court terme.

La façon dont les gens utilisent l’espace va changer

Par le passé, le travail à distance était encouragé pour réduire les coûts. Aujourd’hui, c’est le personnel qui demande un travail agile. Ces deux tendances font baisser la quantité d’espace de bureau traditionnel nécessaire. Mais alors que l’espace de bureau traditionnel diminue, nous prévoyons que la quantité d’espace non traditionnel – l’espace qui soutient le travail en équipe, la collaboration – va augmenter de manière significative. Les occupants doivent mieux comprendre comment ils utilisent réellement l’espace. Les capteurs et autres technologies du bâtiment peuvent aider à comprendre comment les différents types d’espace sont utilisés, ce qui permet de faire fonctionner les bâtiments à des niveaux d’utilisation plus élevés. En outre, les occupants doivent adopter des solutions d’aménagement et de mobilier qui peuvent évoluer de manière rentable. Il faudra pour cela s’éloigner des normes traditionnelles, souvent rigides, des entreprises. Pour les promoteurs et les investisseurs, le défi consiste à fournir des bâtiments dont la flexibilité de base permet d’accueillir un plus grand nombre de configurations et d’anticiper la demande de données et d’analyses intelligentes des bâtiments.

Les espaces de bureaux flexibles vont faire partie de la solution stratégique

Les bureaux avec services ont longtemps eu leur place dans le portefeuille des entreprises, où ils ont souvent été utilisés comme une solution tactique pour répondre à un projet ou à un espace excédentaire. Cependant, le marché des bureaux flexibles étant devenu plus sophistiqué, les occupants cherchent désormais à utiliser cet espace de manière stratégique, par exemple pour accueillir des entreprises numériques à forte croissance. À mesure que les organisations deviennent plus dynamiques et que l’avenir devient plus incertain, il est probable que l’espace flexible jouera un rôle de plus en plus important dans le portefeuille des entreprises. Le défi pour les occupants est de justifier la flexibilité supplémentaire et l’agrément accru offerts par l’espace par rapport à la prime de coût par rapport à l’espace traditionnel à long terme. Pour les propriétaires et les investisseurs, il s’agit de savoir comment capter la prime que les occupants sont prêts à payer, beaucoup d’entre eux envisageant de passer à des baux flexibles plus courts et/ou de développer leurs propres marques de bureaux flexibles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *